loader image

Interview de Alain Baroni, CEO de FRAMATECH pour la formation « Électronique de puissance »

Facebook
Twitter
LinkedIn

Dernières formations ajoutées

23 mai 2023, Marseille

Nous avons le plaisir de vous partager l’entretien que nous avons eu avec le PDG de FRAMATECH, M. Alain BARONI, qui a monté le stage « Comment intégrer l’électronique de puissance « moderne » dans les systèmes ? ».

1. Présentez-vous en quelques mots.
Je m’appelle Alain BARONI, et je dirige la société FRAMATECH depuis 2001, fondée par François BUS (Aix58) en 1988. J’ai une formation atypique basée sur une triple compétence en électronique, marketing industriel international, et en intelligence économique et industrielle.

2. A qui s’adresse cette formation et dans quel contexte s’inscrit-elle ?

Au début des années 2010, j’ai réalisé des missions d’études stratégiques auprès de start-up et PME spécialisées dans les SiC, dont les applications en électronique de puissance semblaient porteuses. A l’époque, on parlait de Mosfet SiC pour l’aéronautique, l’aérospatial, les télécoms, l’automobile, les énergies. Notre veille technique et industrielle d’une part, les liens créés à cette occasion dans l’industrie m’a permis de créer un réseau de spécialistes. Après un 1er programme, en 2014 basé sur les technologies (SiC, GaN dits « grands gaps »), j’ai élargi, en 2018, à l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électronique de puissance en mettant l’accent sur les attentes des entreprises, à savoir l’intégration dans les systèmes, tels que les alim, les convertisseurs de puissance.

3. Au vu de l’actualité, quels sont les enjeux de l’Electronique de Puissance ?
AB : Le développement des marchés des véhicules électriques, des EnR a contribué à la réussite de cette formation et au besoin en compétences des entreprises.
Rappelons tout d’abord que l’électronique de puissance grand gap fait référence à l’utilisation de matériaux à bande interdite large (WBG) tels que le nitrure de gallium (GaN) et le carbure de silicium (SiC) pour la fabrication de composants électroniques tels que des diodes, des transistors et des circuits intégrés. Les enjeux sont nombreux comme l’amélioration de l’efficacité énergétique, la miniaturisation des systèmes, l’augmentation de la fiabilité et de la durée de vie, et les retours sur investissements (consommation d’énergie, poids, maintenance long terme,…).

4. Quels sont les atouts de la formation « Comment intégrer l’Electronique de Puissance Moderne dans les systèmes ? » de FRAMATECH, par rapport aux autres formations existantes ?

AB : Les formations dites « courtes » de 2 à 4 jours, comme sait les créer et les organiser, FRAMATECH réunissent des experts, praticiens dans leur domaine d’excellence, et donc up-to-date comme pour la formation en électronique de puissance. Par ailleurs, les réunions en petits groupes facilitent les échanges, le partages d’expériences ainsi que les discussions sur des pistes de solutions que les participants peuvent mettre en oeuvre dès leur retour en entreprise.

Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons à consulter la page web de notre formation. Deux sessions inter-entreprises sont organisées chaque année à Marseille ou en distanciel, alors n’attendez-plus, demandez le dossier complet sur formation@framatech.fr ou via le formulaire de demande.

Nous vous attendons nombreux à la prochaine session !

L’équipe FRAMATECH